variolite.fr

André BRETON

 

  Retour accueil

 

On trouve sur internet quelques références à l'intérêt d'André BRETON pour les variolites de par leur aspect esthétique, aléatoire et peut être légendaire.

On trouve quelques textes le présentant chercher des galets de variolites près de Saint Cirq Lapopie dans le lot avec des amis. 

en voici un extrait (  vers intégral suivre le lien)

http://www.interdisciplines.org/medias/confs/archives/archive_2.pdf

d'autres références sitent  son ami peintre surréaliste Robert LAGARDE comme donnateur des galets de variolite de BRETON .( andrebreton.fr)

Oeuvre d'art?

Mario Borillo

20 nov. 2002 15:57 UT

Dada et après...

Durant ses séjours estivaux à Saint Cirq Lapopie, André Breton , se promenant

avec ses amis sur les berges du Lot, recherchait un certain type de petits galets,

les variolites, dont la contemplation des formes et des couleurs, par les

sollicitations de l'imaginaire auxquelles elles se prêtaient, donnait lieu à des

dialogues, des conversations au sein du groupe qu'il n'est pas exagéré de

qualifier de poétiques. Même si, à ma connaissance, ces propos n'ont jamais

été publiés.

Si l'on veut bien admettre que les variolites et les échanges langagiers

auxquelles elles donnaient lieu, avec toutes leurs singularités d'origine, de

contemplation, de conservation... relèvent bien de la sphère de l'"art", selon

quels critères pourrait-on le justifier?

Au delà de cet exemple, de cette question, il se pourrait que l'un des traits

caractéristiques de l'art contemporain soit l'exploration de perspectives dans

lesquelles la recherche de formes, de modalités inédites de l'expérience

mentale, constitue l'essentiel. Mais lesquelles jusqu'ici, et comment les

caractériser?

INCLUDEPICTURE "http://www.interdisciplines.org/images/

triangledown.gif" \* MERGEFORMATINET Galets et pierres de paysage

Roberto Casati

20 nov. 2002 21:32 UT

Les galets semblent échapper à la sphère de l’art, mais la théorie

conversationnelle tient compte du fait que les galets n’ont pas été produits

avec l’intention de constituer un sujet de conversation.

L’objet trouvé artistique est un des cas limite qui testent toute théorie

unifiée de l’art.

Il existe des objets intermédiaires qui ont fasciné les artistes, comme les «

pierres de paysage », des pierres qui, coupées, semblent représenter des

paysages, en vertu des plis et des veines dans le rocher. Je dirais que les

pierres de paysage sont à la notion de représentation ce que les galets de

Breton sont à la notion d’objet d’art.

La frontière est nette, mais fine : on peut la franchir aisément. Les artistes

du Baroque peignaient des petits villages, des demoiselles sur les pierres

de paysage, et ainsi faisant, ils conféraient une valeur représentationnelle

aux plis du rocher. On peut utiliser avec une fonction représentationnelle

des entités ou des propriétés qui, en elles-mêmes, n’ont pas une telle

valeur. One peut recruter des propriétés physiques pour et les plier à des

fonctions utilitaires.

 

Au vu de mes connaissances actuelles , il n'y pas de raison de trouver des variolites dans le LOT , mais le sujet comme tous les autres reste à étudier.

L'intérêt de célébrités pour notre passion commune est amplement suffisant à me réjouir ....