variolite.fr  

Le Dr Emile MARIGNAN et l'oppidum d'AMBRUSSUM

                                                                         

Retour vers accueil

Peu connu du grand public, Le Dr MARIGNAN ( 1° janvier 1847-15/04/1937),officier de la légion d'honneur, natif et habitant de MARSILLARGUES tout au long de sa vie est un médecin érudit passionné et passionnant, ami personnel de Frédéric MISTRAL et dont les travaux tant en archéologie qu'en ethnologie ont marqué son époque et les suivantes. 

C'est ainsi qu'en fondant avec d'autres puis en dirigeant pendant prés de 20 ans le museon ARLATEN, il inspira une nouvelle façon de présenter les objets et les connaissances dans les musées (voir video INA 1965), mais si faire un résumé même bref de ses actions n'est pas l'objet de ce site web, c'est pour sa passion , son intérêt et ses connaissances des variolites (allocution de 1908) et (fouilles du Vidourle) que nous désirons aussi lui rendre hommage.

Notons que ses travaux  en Languedoc et notamment les fouilles sur le site de l'oppidum d'AMBRUSSUM ont permis de mettre à jour une "pépite" archéologique sur la via Domitia, et d' affirmer la présence gauloise antérieurement à l'occupation gallo-romaine du site qui jouxte le Vidourle.

photo prise au musée de l'Oppidum (cliquez pour agrandir)

 

Cité par ailleurs et depuis l'origine sur variolite.fr , Émile MARIGNAN est selon moi la "célébrité historique" qui a le plus écrit , étudié et cherché les variolites. Nous sommes donc ravi de la mise en valeur que lui accorde le  musée d'Ambrussum.

Sa publication sur les variolites, lors du  4 ° congrès de la société préhistorique de France ( dont il était bien sur membre) en 1908 à Chambéry, a fait date et sert de référence à quiconque désire approfondir ses connaissances des variolites. Il est à ma connaissance l'un des rares savants ( avec Hippolyte MÜLLER du musée dauphinois peut être) à avoir décrit ,et à de nombreuses reprises, et à avoir identifié des variolites dans des sites néolithiques et gaulois.  Et ceci en particulier sur le site d'Ambrussum dont il est question sur cette page. Mentionnons ici également  son ami M GENNEVAUX (lire) et plus tard le Dr BASTIN ( lire)

Regrettons que " Les variolites ou Pierres de picote à l'époque néolithique" ne soit pas consultable en ligne à ce jour, et que sauf à le commander à la BNF ( ce que j'ai fait), ses propos  à ce sujets ne sont pas connus ni du public ni de la plus part des "fouilleurs". ( quelques extraits de sa publication dont le passage sur la découverte de nombreuses variolites enfouies " sous les couches gallo-romaines au fond des cabanes  gauloises".)

 

Le tout nouveau musée de l'oppidum d'Ambrussum à Villetelle (34), (Cf avis d'internaute avec photos++  jaimelesmusees/oppidum-d-ambrussum.html, site officiel .paysdelunel.fr  et ambrussum.fr à venir), rend hommage à Émile MARIGNAN et le met en scène ainsi que  d'autres personnages qui accompagnent virtuellement le visiteur dans son parcours.

Si le musée et le site ont frôlé la catastrophe en mai 2011, l'inauguration en costumes d'époque romaine et la présentation par des artisans chevronnés de différentes techniques ancestrales s'est plus que bien passée (France 3 , TV sud).

A noter que la route COURBET passe donc à AMBRUSSUM et à MAGUELONE délimitant ainsi l'aire géographique du cordon littoral primitif, terrain d'ou les variolites qui nous intéressent sont issues.

Les variolites des rivages de Maguelone et du golfe d' AIGUES-MORTES 

 Mieux les connaître, mieux les apprécier.