variolite.fr  

1820 traité de Mineralogie appliquée aux arts, à la médecine ...

Retour     retour  vers accueil 

 

 

extraits d'un ouvrage de MINERALOGIE de 1820                             LIRE LE LIVRE EN ENTIER ICI

 

MINERALOGIE  APPLIQUEE AUX ARTS,

 ou

Histoire des Minéraux qui sont employés dans l'agriculture,
l'économie domestique, la médecine; la fabrication des
sels, des combustibles et des métaux ; l'architecture et
la décoration ; la peinture et le dessin ; les arts méca-
niques ; la bijouterie et la joaillerie.

 

OUVRACE DESTINÉ

AUX

ARTISTES, FABRICANS ET ENTREPRENEURS.

Par C. P. BRARD,

Ancien Directeur des raines de Serre» en Savoie, l'un des
concessionnaires des houillères de la Dordogne.

TOME PREMIER.

 

[graphic][merged small]

Chez F. G. Letraclt, rue des Fossés M. le Prince, N.° 33,
et rue des Juifs, N."33, à STRASBOURG.

LE VICOMTE HÉRICART FERRANT)

DE THURY,

MAÎTRE DES REQUÊTES , INGÉNIEUR EN CHEF AU CORPS ROYAL DES MINES, INSPECTEUR GÉNÉRAL DES CARRIÈRES SOUS PARIS, OFFICIER DE LA LÉGION-D'HONNEUR , MEMBRE DES SOCIÉTÉS ROYALES D'AGRICULTURE ET D'ENCOURAGEMENT , DE L'ACADÉMIE CELTIQUE , etc. , etc.

[ocr errors][merged small]

Les services que vous rendez journellement aux Arts, et l'obligeance avec laquelle vous accueillez ceux qui les cultivent, m'auraient suffisamment engagé à vous prier d'agréer l'hommage d'un Ouvrage essentiellement consacré à leur avancement, si des motifs d'un tout autre genre , et qui me sont personnels, ne m'en eussent fait un devoir : je veux parler de l'amitié dont vous m'honorez depuis si longtemps, et des bontés dont vous m'avez comblé.

C'est donc à ce double titre que je vous prie de recevoir ce juste tribut de ma reconnaissance , et de la haute considération que vous inspirez à ceux qui sont à même d'apprécier l'étendue et la variété de vos profondes connaissances.

P. BRARD.

 

DES AMULETTES, OU DES REMÈDES DE L'IMAGINATION.

 

Nous avons examiné les sels, les combustibles et les substances minérales naturelles dont les propriétés médicamenteuses sont réelles et bien prouvées; nous avons indiqué les matières terreuses dont certains hommes peuvent se nourrir, et celles dont l'énergie , comme remèdes, est plus ou moins certaine ; enfin nous allons citer, pour terminer l'énumération des secours que la médecine a droit d'attendre des minéraux, les pierres que l'on porte en amulettes , et dont toutes les vertus résident dans la confiance et l'imagination des personnes qui en font usage.

L'aimant, la pierre d'aigle, le jade, la turquoise, la variolite, la serpentine, etc., jouissent, en quelque sorte, du privilége d'être portés en amulettes, parce que les anciens leur attribuaient les propriétés les plus merveilleuses , et qu'elles jouissent encore en Orient, en Europe, en France, à Paris même, d'une sorte de réputation parmi les gens qui se complaisent dans les préjugés, et qui sont persuadés qu'il suffit de porter telle ou telle amulette sur soi pour se préserver d'une infinité de maux et de malheurs, ou pour se guérir de quelque maladie.

Ces différentes pierres, taillées en cœurs, en cylindres, en forme de poisson, ou en simples plaques, sont percées d'un trou dans lequel on passe un cordon ou des crins de quelque animal (i) pour les suspendre au cou du malade, ou pour les appliquer sur les parties affectées ; sur le cœur, etc.

Je nie formellement toutes les vertus imaginaires de ces talismans ; mais je suis très-persuadé qu'ils ont soulagé bien des malades en tranquillisant leur imagination, et qu'ils peuvent encore faire beaucoup de bien aux personnes qui ont le bonheur de leur accorder quelque confiance ; ainsi, en ce sens seulement, il faut admettre les amulettes au nombre des remèdes, puisqu'elles ne peuvent entraîner aucun inconvénient grave, et qu'elles sont susceptibles d'adoucir les tourments et les inquiétudes de quelques malheureux. Les médecins seraient trop heureux s'il était en leur pouvoir de guérir l'imagination ; la guérison du corps en serait moins difficile.

L’aimant, qui est un minerai de fer assez rare, est le siége du magnétisme polaire. Il sera décrit avec la pierre d'aigle, qui est aussi une substance ferrugineuse, à l'article des minerais de fer, division qui traite de la fabrication des métaux. Le jade, la pierre néphrétique, la turquoise, la serpentine, et toutes les autres pierres à amulettes, se trouveront à la suite des pierres précieuses , division de la bijouterie et joaillerie, etc. (Consultez la table. )

Je ne veux point surcharger cet article de toutes les rêveries des magicien», et de tout ce que l'on a débité sur les vertus morales des pierres amies et ennemies de l'homme; Boe'ce de Boot, auteur fort estimable d'ailleurs, a traité ce sujet avec le plus grand détail possible, et c'est à son livre que je renvoie tous ceux qui pourraient croire encore que la malachite chasse le tonnerre, que le grenat fortifie le cœur en chassant la tristesse, que le rubis rend querelleur et agite le sang , que Y améthyste empêche l'ivresse, rend l'esprit heureux, et fait gagner la faveur des princes , que l’aimant  facilite la dentition des enfants, que la pierre d'aigle étrangle les voleurs et soulage les femmes en couche, etc.

 

(i) Dans l'Inde, on suspend les amulettes avec des crins de la queue de l'éléphant ou de la crinière du lion. On sait à quel danger les sauvages s'exposent pour couper la queue des éléphants vivants.