variolite.fr  

Retenir l'essentiel 

-Formation des variolites par solidification du magma dans les profondeurs de l'océan primitif (Pillows-lavas)

-Transportées en altitude lors de la création du massif Alpin (Briançonnais)

-Roulées par la Durance puis le Rhône, participent à la formation du cordon littoral héraultais (Lido de Maguelone et de Palavas). 

-Amulettes, talismans utilisés dès le Néolithique (-4000 ans), puis par les  gallo-romains, les guérisseurs, le peuple et ( usage le mieux connu car le plus récent) par les bergers de Provence et du Languedoc (Peira picota =pierre à la picote)

-Subjuguée par la beauté de ces pierres et voulant faire connaître leur passé glorieux  Anne D' Créations  confectionne des bijoux (colliers , pendentifs, porte-clé) en variolite.


Ci dessous un "résumé un peu plus complet. Tel qu'il est affiché à l'accueil de la cathédrale de Maguelone

Anne D’ Créations      et       http :www.variolite.fr

Vous présentent

Les Variolites des rivages de MAGUELONE

Pendentifs pièces uniques   ;  ECO –Bijoux

            Il fut un temps ou le plancher de l’océan  primitif, la Thétys, s’entrouvrit.

 Par cette faille s’engouffra le magma en fusion, surgissant des entrailles de la Terre, saisi par l’eau à 4°C et la pression régnant à 4000 m de profondeur, la lave se figea sur le sol en formes de gros coussins ; les pillows lavas.

            Quelques millions d’années plus tard l’entrechoquement des plaques tectoniques donnait naissance au massif ALPIN . L’un des sommets de cette chaîne montagneuse, le massif du CHENAILLET, constitué de ce fragment d’écorce terrestre laissait ainsi apparaître à 4000 m d’altitude et au grand air ce vestige des fonds marins, source d’intérêt pour les géologues du monde entier l’»ophiolite du Chenaillet » . A la périphérie de ces pillows lavas on peut voir une couronne de roche tachetée ; Les variolites.

            L’érosion, les tremblements de la terre, les plissements et les glaciers fragmentèrent une partie du sommet et un fleuve devenu plus tard rivière y prit sa source. Emmenant avec lui jusqu’à la mer des blocs rocheux de différentes tailles, qui peu à peu, comblaient la plaine de la Crau en Provence et se polissaient naturellement. La Durance puisque c’est d’elle qu’il s’agit, rivière capitale aux yeux des provençaux était à l’origine un fleuve plus puissant que le Rhône, qu’elle finit par rejoindre, charriants à eux deux  roches et galets.

            Il y a 6000 ans à peine ,le niveau de la  mer Méditerranée  remontait ,et se formait le cordon littoral héraultais, séparant lagunes et étangs qui font aujourd’hui la particularité de notre région. Parmi les galets qui constitue le Lido se trouvent les variolites.

Alors que partout ailleurs le sable recouvrait ces galets, les enfouissant à jamais, il est un lieu mythique, autrefois sacré ou subsistent à l’état primitif des galets de variolites, sur les rivages d’un ancien volcan devenu île  ; c’est à  MAGUELONE  et aux Aresquiers.

 Dés le Néolitique les pierres vertes tachetées, à l’aspect si particulier, naturellement polies, récoltées prés le l’actuel Aigues-mortes, ou sur les bords de la Durance, eûrent un caractère sacré. Puis vint le temps des druides gaulois, des guérisseurs du moyen age, des épidémies de variole et de clavelée des moutons. La peira picota (la pierre à la picote) était diffusée dans tout le Languedoc et la Provence, louée pour ses vertus protectrices et curatrices de différents maux.

            Amulettes, talismans, mais aussi intrigue des scientifiques de l’époque, les variolites n’ont cessé d’intrigué au fil des siècles. L’époque moderne a oublié  les us et coutumes ancestrales, même si les adeptes des Energies ,ou des galets de massage  s’y retrouvent quelque peu et si en cherchant un peu on trouve encore quelques utilisateurs dans un mode rural qui se raréfie. Ne choquant personne l’utilisation par les bergers n’a pas été tu et est de nos jours la mieux connue.

            Passionnés par son histoire, admiratif de la beauté et de l’originalité de ces pierres semi-précieuses et surtout amoureux du site de MAGUELONE , Anne D’ et son conjoint vous invitent à partager leur passion variolite.  Offrez ou offrez vous un pendentif naturel et unique, un symbole des légendes oublié, un souvenir de MAGUELONE . Dégustez les « variolites de Maguelone » délicieuses confiseries, et consultez sur internet    http://www.variolite.fr

 

 

="http:/

Retour  Vers Page d'accueil

Les variolites des rivages de Maguelone et de Palavas 

  Mieux les connaître, mieux les apprécier.